Emir Kir :”une nouvelle fois, la parole haineuse à mon égard se banalise sur les réseaux sociaux. Je porte plainte !”

Encore une fois, certaines personnes malicieuses, cachées derrière leur clavier, se permettent de plus en plus de facilités à écrire des insanités.

En effet, le bourgmestre Emir Kir a été la victime d’un appel au meurtre par une personne sur le réseau social Facebook.

Ce message, dont l’ampleur n’est apparemment pas calculée, pourrait effectivement être mal interprété soit par un déséquilibré soit une opposant farouche et la menace directe pourrait être mise à exécution !

Plus que jamais, il y a un gros travail d’éducation à réaliser sur les réseaux sociaux.

Que ce soit la parole raciste, islamophobe, antisémite etc.  le discours dont le but est de jeter l’anathème à tout va est décomplexé et peut provoquer de gros tracas en aval.

Dans les pays démocratiques, on a souvent tendance à classer plusieurs choses sous couvert de “Liberté d’expression” mais certaines “expressions” se placent, elles-même, dans un cadre pénal répréhensible.

D’autant plus qu’en ces temps troubles de regain d’extrémisme exacerbé par des médias peu soucieux de jouer leur rôle d’information, la période est très certainement peu propice à ce genre de méfaits.

Par la même, Emir Kir, Député fédéral et Bourgmestre socialiste de Saint-Josse-ten-Noode s’insurge contre un appel au meurtre lancé à son encontre et portera plainte auprès de la police afin que ce type de fait répréhensible cesse.

Ce déferlement de haine sur les réseaux sociaux fait suite à sa rencontre avec des maires d’origine turque invités par les institutions européennes.

L’élu s’expliquera sereinement très prochainement devant la commission de vigilance de la fédération bruxelloise du Parti socialiste.

Cependant qu’il soit publiquement aussi violemment attaqué dans les réseaux sociaux dépasse l’entendement.

En effet, un commentaire sur Facebook est particulièrement éloquent puisqu’il demande que l’élu « quitte ses fonction entre quatre planches » (sic).

Il est clair que l’intention de cet internaute prêcheur de haine n’est pas de souhaiter une longue carrière à l’élu mais au contraire de lui faire quitter la scène politique de manière brutale.

Cet appel public sur les réseaux sociaux relève de l’infraction pénale d’incitation à la haine et à  la violence.

Le Bourgmestre socialiste se rendra demain au commissariat de police pour demander au parquet d’ouvrir une enquête pour incitation à la violence et menace à la suite de cet appel au meurtre lancé sur Facebook et demandera parallèlement à ce réseau social de supprimer ces commentaires haineux à son encontre.

Emir Kir s’indigne contre la chasse aux sorcières faite à son égard et dénonce les incitations à la haine que cela engendre.

Il condamne fermement et avec force l’extrême droite sous toutes ses formes où que ce soit dans le monde en Belgique, en Turquie ou ailleurs !!

Il réaffirme avec toutes ses convictions adhérer aux valeurs de la gauche et du Parti socialiste et invite ses détracteurs à rester digne et bienséant dans leurs critiques et leur opposition politique démocratique à son attention !

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *