Deux poids, deux mesures : Emin Ozkara (PS) siffle la fin de la récréation !!!

Emin Ozkara frappe fort, à travers un communiqué, dans la saga des invectives contre le bourgmestre-député fédéral Emir Kir.

D’après la même source, ce communiqué est déjà envoyé sous forme de mail aux hautes instances et organismes de surveillance du PS.

En effet, d’aucuns savent déjà que la Commission de Vigilance se réunira afin statuer dans le dossier “Emir Kir” ce vendredi 17 janvier 2020.

Tout au long de ce texte, Emin Ozkara énumère ses griefs d’accusation par rapport aux considérations accablant la communauté belgo-turque parues dans la presse à tort et travers.

Horripilé par le déballage public stérile à propos de la communauté belgo-turque, Emin Ozkara ne pouvait pas plus davantage résister à la tentation de faire sa sortie.

En effet, fervent militant du “Construire-Ensemble”, il cloue au pilori cette presse médisante à l’égard de la communauté à double nationalité dont il est issu.

Par ailleurs, il s’enquit aussi des prochaines cibles qui pourraient être mises dans le viseur de son parti dans un futur proche.

Pour toutes ces raisons, il entreprend le labeur de sortir du silence et de réagir face à l’injustice faite au bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir.

Voici son plaidoyer pour un meilleur “Construire-Ensemble” à Bruxelles repris sous sa formulation connue lors de sa campagne de mai 2019 : “Hep Birlikte-Tous Ensemble”

“Bruxelles, le 16 janvier 2020

à l’attention de la Commission de Vigilance de la Fédération bruxelloise du PS

Ci-après une communication du député Emin ÖZKARA à transmettre d’urgence aux Membres de la Commission de Vigilance avant l’audition du Bourgmestre de Saint-Josse par ladite Commission!

Ces derniers jours, j’ai pu assister à un tir nourri dirigé à l’encontre du bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode, Emir Kir.

Que reproche-t-on au Bourgmestre de Saint-Josse ?

Fin décembre 2019, un militant socialiste a pris l’initiative de déposer une plainte auprès de la commission de vigilance de la fédération bruxelloise du Parti Socialiste reprochant au Bourgmestre de Saint-Josse d’avoir rencontré, à leur demande, une délégation de maires turcs. Délégation turques qui avait elle-même été invitée par le Comité des Régions, instance européenne (Parlement européen), rappelons-le ! Au sein de cette délégation, deux maires faisaient partie du Parti d’action nationaliste[1].

La goutte pour faire déborder le vase ?

S’en est suivi une véritable cabale médiatico-ethnique ayant entraîné ressentiments, propos tendancieux, voire haineux de toutes parts et surtout à l’égard d’élus bruxellois d’origine turque, mais aussi des divisions au sein même du socialisme bruxellois. Cette cabale a même été attisée, dans un premier temps, par l’attaque médiatique et ciblée d’une ancienne députée socialiste, non réélue, qui s’en est pris à 3 autres élus socialistes d’origine turque en leur promettant dans un futur relativement proche de passer, eux aussi, devant la Commission de vigilance du Parti Socialiste bruxellois. Plus tard, un Ministre socialiste bruxellois élargira la polémique à toute une communauté en réalisant dans la presse une sortie remarquée, sans pour autant être remarquable, en ces termes : “la communauté turque doit plus s’ouvrir à la réalité bruxelloise”. Mais de quelle réalité parle-t-on ? Celle où des candidat.e.s d’origine turque sont utilisé.e.s pour, à l’instar d’une moissonneuse, récolter des voix d’électeurs dans la communauté belgo-turque ? Celle où une grande majorité de la communauté turque bruxelloise vote PS ? Celle qui dit que deux tiers des bruxellois.es sont d’origine étrangère et que plus de 184 nationalités vivent et construisent ensemble dans la diversité la Région Bruxelloise de demain ? Pourquoi systématiquement communautariser les débats et les actions des élu.e.s de la diversité à chaque fois ?

Alors, recadrages suite aux dernières actions du Bourgmestre ? Opportunisme politique de certain.e.s ? Tentatives de division pour mieux régner ? Quoiqu’il en soit la soupape de sécurité semble bel et bien avoir lâché au PS et tout le monde s’en donne à cœur joie pour être remarqué et surtout frapper là où cela peut faire le plus mal. Ce n’est pas l’esprit du noble socialisme que les militants, électeurs et moi-même avons connu par le passé!

Qui sera le prochain sur la liste ?

Certes, malgré la diversité des origines des élu.e.s bruxellois, ils/elles sont surtout et avant tout belges ! Depuis plusieurs décennies, les élu.e.s issu.e.s de la diversité apportent une contribution des plus importantes à l’édifice socialiste bruxellois. Il serait temps que toutes et tous les élu.e.s bénéficient de la même considération et conseils de la part de leur formation politique, cela permettrait plus de cohésion, plus d’équité et moins de débordements. Il y a environ 20 ans, Kir et Özkara, étaient les deux premiers candidats issus de la diversité belgo-turque à aller sur le terrain pour convaincre la communauté belgo-turque de Bruxelles de voter pour une formation politique. Pour preuve de la qualité et de la réussite de leur travail, 20 ans plus tard, Kir et Özkara sont toujours présents politiquement et ont démontré à suffisance leur valeur, gagner le respect et la confiance de Bruxellois.es, mais et ce qui semble le plus importants, transmis des valeurs, un  enthousiasme et une fibre politique à de nombreux/ses autres élu.e.s de la Nation qu’ils ont soutenu et accompagné au fil des années.

Suite à l’acharnement qu’a connu Kir de la part de socialistes en pleine place publique, personnellement, je me pose des questions, car j’ai moi aussi été victime de nombreuses polémiques par le passé. La dernière en date m’a fortement blessée et a créé une polémique publique de plusieurs semaines sur base de Fakenews et contre-vérité distillées au compte goûte. Cela fait depuis avril 2019 que j’ai signalé de graves incidents et également déposé une plainte auprès de la Commission de vigilance pour des faits qui ont été commis à mon encontre… À ce jour, dix mois plus tard, je n’ai pas encore été entendu et reçu ! Deux poids, deux mesures !

Les derniers événements et polémiques ne doivent pas faire oublier tout ce qui a été fait depuis des années pour les Bruxellois.es par des élu.e.s issu.e.s de la diversité qui ont contribué, dans une large mesure, que ce soit à la Région, à la commune de Saint-Josse-ten-Noode ou dans d’autres communes bruxelloises au progrès et à la force du socialisme. L’oublier ou ne pas le prendre en considération serait en contradiction totale avec la réalité bruxelloise! Construisons ensemble la Région bruxelloise de demain sans laisser personne derrière!”

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_d%27action_nationaliste

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *