Samet Kavak : le gardien de la paix et héro à Saint-Josse !

Samet Kavak est un gardien de la paix exemplaire. Après avoir intégré l’équipe de la Prévention de Saint-Josse sous l’ère Demannez, il a pris pour habitude de quadriller son secteur rue par rue. Toujours à l’affut en vue de sensibiliser le public en matière de sécurité et de prévention, il ne laisse rien au hasard.

C’est d’ailleurs dans le cadre de son activité professionnelle que ce vendredi 7 février, il donne une alerte qui a permis de préserver Sint-Joost-Aan-Zee de la rue de Limite.

« Il était aux alentours de 17h10, quand, au cours de ma ronde dans l’axe Limite-Moulin, je sens une odeur inhabituelle de brûlé. A partir de ce moment, j’ai scruté tous les toits de la rue. Et mon attention s’est portée plus particulièrement sur la toiture de l’école néerlandophone Sint-Joost-Aan-Zee.

A cette heure-là, l’école est encore fréquentée dans le cadre de la garderie et que forcément un mouvement de panique ne pouvait être injustifié. Les rues de la commune sont très escarpées, il est donc très compliqué d’avoir un visuel utile sur les toits des grandes maisons que composent la rue en question. Raison pour laquelle, j’ai pris l’initiative immédiate de sonner chez le propriétaire de la maison contigüe à l’école. Je voulais que le propriétaire s’assure qu’aucune fumée ne se dégageait de son toit. » explique Samet avec une lucidité déconcertante.  

Durant ces périodes hivernales, on peut tout de suite conclure qu’il s’agissait d’un feu de bois et qu’une cheminée pétunait.

« Mais ce qui a mis en éveil mon inquiétude était que l’odeur était bitumineuse. J’avais l’impression que des pneus brûlaient sur l’un des toits des façades impaires de la rue. Le voisin de l’école me confirme qu’il n’y avait rien à signaler pour sa toiture mais que le toit de l’école en travaux était en feu. » embraye le gardien de la paix expérimenté.

Ni une ni deux, Samet Kavak donne l’alerte à  l’école afin d’évacuer les enfants présents et appelle immédiatement les services de pompiers.

Il ne s’arrête pas là, après avoir sécuriser les lieux, il cadre un périmètre afin de permettre un accès rapide aux camions de pompiers et autres services de l’ordre désormais prévenus.

Finalement, plus de peurs que de mal, l’incendie a très vite été maitrisé par les services de secours. La police a pris le relais après avoir attentivement écouté le rapport de Samet.

L’installation de nouvelles couches de « roofing » chauffés plus tôt en journée serait à l’origine de l’incident. Le sapeur-pompier gradé présent a confirmé que l’appel de Samet Kavak et de l’intervention minutée de l’équipe des pompiers ont permis d’éviter le pire ; l’école aurait pu finir en cendre !

Erkan Ozdemir / La Manchette

Une pensée sur “Samet Kavak : le gardien de la paix et héro à Saint-Josse !

  • février 12, 2020 à 15 h 35 min
    Permalink

    Un vrai “pro” comme d’habitude. Toujours vigilant, toujours consciencieux et courageux.
    Bravo et merci, Samet!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *