Anderlecht : Naufrage de la « Marina » : pour le PTB, c’est une victoire des associations et habitants

Le naufrage du projet de marina à Anderlecht a beaucoup fait réagir, y compris l’opposition au conseil communal, avec le PTB qui se réjouit du retrait du promoteur.« C’est une victoire pour toutes les associations de terrain et tous les habitants, qui, jusqu’au bout, se sont battus pour démontrer que ce port de plaisance et son hôtel étaient complètement démesurés. », réagit Giovanni Bordonaro, chef de groupe PTB au conseil communal d’Anderlecht. « Cette logique de gentrification de la commune, qui fait la part belle aux projets spéculatifs provoquant la flambée des loyers doit cesser. La majorité devrait se concentrer sur des façons de lutter contre la précarité qui frappe de plein fouet Anderlecht et construire des équipements publics dès qu’elle en a l’occasion. ».

« Nous attendons à présent un acte fort de la majorité pour remettre du social dans le futur projet qui sera proposé par le nouveau promoteur. Très concrètement, nous demanderons au collège d’intégrer dans la nouvelle convention avec le nouveau partenaire 30 % de logement sociaux et la construction d’au moins une crèche, financés par les charges d’urbanisme. C’est inacceptable que sur 302 logements, 0 à caractère social était prévu. Nous ne pouvons pas nous permettre, vu l’urgence sociale, de laisser le privé faire ce qu’il veut sans répondre aux besoins des habitants ». Le jeune conseiller rajoute : « l’idée de créer une zone de loisir autour du canal est bonne. Mais elle doit bénéficier à l’ensemble des habitants et ne pas servir à la spéculation, comme ce fut le cas avec cette marina ».

Lors de l’avis communal sur le PAD Heyvaert, la majorité avait approuvé l’amendement du PTB qui demandait d’intégrer dans le volet réglementaire du plan 1/3 de logement social, de même qualité que les appartements privés. « Nous attendons donc que le collège ait cette même volonté dans un projet qui les concerne directement et dont il peut influencer fortement l’orientation », conclut Giovanni Bordonaro.

Photo : DR facebook Giovanni Bordonaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *