St-Josse : l’échevine Nezahat Namli lance l’action “Saint-Valentin : Masculinité & consentement !”

Ce vendredi 14 février 2020 de 09h à 13h30 – Rue Royale 284, 1210 Bruxelles, une matinée de réflexion et d’ateliers à l’occasion de la Saint-Valentin est organisée pour réfléchir et débattre sur les relations amoureuses et plus précisément la notion de consentement chez les jeunes.

Depuis 2013, la Commune de Saint-Josse-ten-Noode organise une action de sensibilisation le jour de la Saint-Valentin, par l’entremise du Service Egalité des Chances.

Les relations amoureuses sont sources d’émotions puissantes qui peuvent être à la fois positives et négatives. Les rencontres amoureuses assument une multitude de fonctions importantes tant sur le plan personnel que relationnel. Mais, comme le montrent différentes recherches effectuées, ces dernières années, les adolescent.e.s sont régulièrement confronté.e.s à la problématique de la violence dans leurs relations amoureuses.

A l’origine des violences, une multiplicité de facteurs et de valeurs qui s’enracinent dans les rapports inégaux entre les femmes et les hommes. Ces « valeurs » peuvent être véhiculées par la famille, la société, les médias, les livres, les jouets, les manuels scolaires et contribuent à enfermer les individus dans des catégorisations « masculin » et « féminin » et ce dès le plus jeune âge. Ces normes règlent encore et toujours les codes de l’apprentissage amoureux et contribuent à brouiller les pistes entre amour et domination.

« C’est pourquoi, il nous semble indispensable d’encourager la parole des jeunes et en construisant un discours commun capable de déjouer les stéréotypes de la relation amoureuse » explique l’Echevine de l’Egalité des Chances, Nezahat Namli. « Travailler avec les jeunes sur l’affirmation de soi dans le respect d’autrui, c’est permettre de lutter efficacement contre la violence entre partenaires et de contribuer à des relations plus harmonieuses pour les jeunes adultes en devenir » soutient le Bourgmestre, Emir Kir.

Cette édition 2020, se présente sous la forme d’ une matinée en ateliers pour les jeunes autour de la question de consentement (comment poser ses limites, renforcer la confiance en soi et en ses capacités d’agir, comment contribuer à construire des relations plus équilibrées et plus saines au sein des relations, comment repenser les masculinités,…) qui sera encadrée par des asbls très actives dans ce secteur : La Voix des Femmes, le Gams, Le Monde selon les Femmes et Garance.

En vue de prolonger la réflexion, les bibliothécaires leur présenteront le Fonds BTGE « Bibliothèque en tous genres » qui a permis de développer depuis 10 ans une section spéciale favorisant le respect de l’égalité des genres (livres, bd, manga, docus, …).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *